Une BD : Gagner la guerre – Frédéric Genet

gagnerBDIl y a deux mois, je parlais sur ce blog de l’album Le Cosmos est mon Campement d’Eric Henninot qui met en image la Horde du Contrevent d’Alain Damasio. Nous sommes ici dans le même cas de figure, à savoir l’adaptation en BD d’un livre considéré par beaucoup, dont moi, comme un chef d’œuvre de SFFF français et récent, avec tout ce que cela comporte de prise de risque face au danger de trahir inévitablement l’imaginaire d’une partie du lectorat. Et plus la dite œuvre est adulée, plus lourde est potentiellement la chute. On peut une nouvelle fois se réjouir, le premier tome de Gagner la Guerre de Frédéric Genet qui adapte le roman de Jean-Philippe Jaworski est une jolie réussite.

L’album s’ouvre sur une préface de l’illustre Jaworski. L’auteur y décrit avec humour comment le personnage de Benvenuto Gesufal a pris dès sa conception une vie propre, a échappé à son créateur et largement influencé l’existence de ce dernier depuis la sortie du roman. Il est clair que nous n’avions pas eu un personnage aussi marquant depuis bien longtemps en Fantasy. En ce qui me concerne, je ferais remonter cela à Elric de Melnibonée, mais à chacun ses amours.

La première bonne idée de Frédéric Genet a été de ne pas ouvrir la série sur Gagner la Guerre, mais de commencer par le commencement, c’est-à-dire par la nouvelle Mauvaise Donne qu’on a pu lire dans le recueil Janua Vera. La nouvelle, comme ce premier album, décrit les événements qui se déroulent plusieurs années avant le roman. Le scénario est très fidèle à la nouvelle. Gagner la Guerre, ce sera donc pour le second album, mais ce premier tome est évidement indispensable à une pleine compréhension de l’histoire et des personnages.

La seconde réussite est la mise en image de ces personnages. C’est bien sûr là que la prise de risque de l’adaptation est la plus critique. Jaworski, au-delà de Benvenuto, avait réussi à créer une galerie de personnages tout aussi impressionnants que notre anti-héros préféré et c’est autour de ces premiers et seconds rôles que se construisait l’épaisseur du roman. Là encore, je suis charmé par le travail de Frédéric Genet, avec une mention spéciale et une standing ovation pour Sassanos. Par le grand Dessécheur, qu’il est beau ! Si je voulais être critique (et je le veux), je dirais (et le dis) que le crayon de Genet semble intimidé par la tâche qu’il s’est donnée dans les premières pages. Par crainte, sans doute, de ne pas accorder à Benvenuto le charisme de son double littéraire, il exagère les poses et les attitudes du personnage qui ressort un tantinet artificiel. Mais il se rattrape rapidement et Benvenuto redevient plus naturel dans la suite de l’album.

gagnerBD2

Enfin, la troisième réussite est la construction du personnage principal de Gagner la Guerre : la cité de Ciudalia. La ville, inspirée de la renaissance italienne, quelque part entre Florence et Venise, est longuement et précisément décrite par Jaworski dans le roman. Sa mise en image par Genet est de toute beauté. Enfin, nous avons le droit à une cartographie du Vieux Royaume.

gagnerBD3

Une histoire, des personnages, une cité. Voilà qui fait un bel album de BD et un début prometteur pour une adaptation très attendue.

Voir aussi les avis d’Aelinel sur La Bibliothèque d’Aelinel, et de Gromovar sur Quoi de neuf sur ma pile.


Sur Amazon.fr : Gagner la guerre – tome 1 – Ciudalia


Livre : Gagner la guerre – Ciudalia
Série : Gagner la guerre – tome 1
Auteur : Frédéric Genet et Jean-Philippe Jaworski
Publication : 25 Mai 2918 – Le Lombard
Nombre de pages : 64



Catégories :Bandes dessinées

Tags:

5 réponses

  1. Certains lecteurs de la bédé qui n’étaient pas familiers avec l’oeuvre originale m’ont confié avoir eu du mal à suivre l’action. Est-ce que ça te semble vraisemblable? Je n’ai pas lu la bédé, donc je n’ai pas d’avis sur la question.

    J'aime

  2. Je la lirai peut-être pour re-décortiquer les éléments de Gagner la guerre. Je viens de le finir, je l’ai trouvé très riche mais je suis restée un peu étonné de l’intrigue, au final assez peu variée mais très développée (avec une très belle plume cela dit)…

    Aimé par 1 personne

  3. Ravie que tu aies aimé aussi! Merci pour le lien!

    Aimé par 1 personne

  4. Cette adaptation semble avoir toutes les faveurs au vue des avis qui commencent à fleurir un peu partout. Je la lirai sans doute bientôt mais il faut que j’attaque le cycle d’abord

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :