Une BD : La Horde du Contrevent T02. L’escadre frêle – Eric Henninot

hordeIl aura fallu attendre deux ans pour voir sortir le deuxième tome de l’adaptation en BD du roman La Horde du contrevent d’Alain Damasio par Eric Henninot. Le premier, Le cosmos est mon campement, fut publié le 19 Octobre 2017. Le deuxième nous est arrivé le 16 Octobre 2019. Considérant la renommée du roman, présenté avec beaucoup d’emphase par l’éditeur Delcourt comme « le plus grand roman contemporain de science-fiction » (plus que de la SF, tout ça), l’entreprise était risquée mais la qualité du premier tome avec ses visuels remarquables faisait oublier les doutes et promettait de l’émerveillement. Dans tous les cas, elle invitait à l’impatience de la suite. L’attente fut longue. Deux ans, quoi ! Je ne blâme personne, ni l’auteur ni l’éditeur. C’est le temps de la création. Il faut bien les dessiner ces cases, et c’est toujours ainsi pour les séries BD. Mais c’est justement là, je trouve, la limite de l’exercice. Cette adaptation est prévue en 5 ou 6 volumes. Cela représente plus de 10 ans de travail et d’attente. Est-ce que le public va suivre ? Eric Henninot avait déclaré lors de la sortie du premier tome qu’il n’avait pas fait une BD pour des gens qui ont déjà lu le roman. Ce sont pourtant sans doute eux les premiers qui vont l’acheter et la lire. Et ce sont ceux qui, comme moi, ont aimé le roman qui vont peut-être avoir la patience d’aller jusqu’au dernier tome. Pour les autres, la curiosité joue pour le premier tome, pour la suite, je m’interroge. Je lui souhaite que mes doutes soient infondés.

Pour adapter La Horde du Contrevent, roman a la structure particulière, récit à 23 voix, Eric Henninot a dû faire des choix. Se concentrer sur une voix, celle de Sov le scribe, changer la chronologie, introduire des scènes et en enlever d’autres. Ces choix sont à mon avis les bons. Le scénario de la BD est dynamique, les flash-backs en début de volume permettent de dire les origines de la horde et s’insèrent très bien dans la narration. Le récit est fluide.

Ce second volume raconte la rencontre avec les fréoles lorsque le vaisseau le Physalis rejoint la horde dans les steppes. C’est l’occasion de lever le pied, de se reposer et de prendre des nouvelles du monde. Mais la horde va rapidement être mise à l’épreuve, et subir une attaque de la Poursuite, ces guerriers légendaires dont le but est de détruire la 34e horde. Sov va être amené à s’interroger sur les motivations réelles des fréoles. L’unité de la horde sera une nouvelle fois mise à mal, alors que Golgoth se fait toujours aussi intransigeant et les emmène sur les rives de la Flaque, pour une traversée impossible en pleine eau qui devrait durer des mois.

Alors, que penser de ce second volume ? Et bien il est encore plus réussi que le premier. Visuellement absolument superbe. La flotte fréole est magnifique. Les vaisseaux sont crédibles et détaillés. Pas une lame de bois ou un clou n’est négligé. De même que les costumes.  Les personnages toujours aussi beaux, voire plus encore, que ce soient les anciens ou les nouveaux. Eric Henninot ne peint pas les seconds rôles comme des figurants. Chaque personnage est travaillé, possède un caractère et une esthétique propre. Cet aspect-là seul est déjà remarquable. Et puis bien sûr, il y a les décors. L’univers mis en images par Henninot est somptueux. Ce monde de vent est crédible, beau, torturé, effrayant. On a froid, on a chaud, on grelotte ou on transpire, on est mouillé et on est fatigué par les crampes, les blessures, et cette marche infinie.

Au final, j’avais beau râler gnagnagna sur le temps entre les deux tomes (Putain, deux ans !), l’attente est récompensée par un volume magnifique qui vient confirmer l’excellence du travail d’adaptation d’Eric Henninot qui propose son interprétation de l’oeuvre d’Alain Damasio. Superbe !

horde_du_contrevent_xl_a5_800


D’autres avis :  C’est pour ma culture,


Livre : La Horde du contrevent T02. L’escadre frêle.
Série : La Horde du contrevent
Scénariste : Eric Henninot
Illustrateur : Eric Henninot
Coloriste : Gaétan Georges
Editeur : Delcourt
Date de publication : 16/10/2019
Nombre de pages : 72

Sur Amazon.fr : La Horde du contrevent 02 – L’escadre frêle



Catégories :Bandes dessinées

Tags:

8 réponses

  1. Naaan mais deux ans, ça passe. Pensent aux malheureux qui attendent le tome 4 de “Universal War Two” depuis *trois* ans 😉
    (Bon, je viens de voir qu’il est — enfin — annoncé pour fin novembre.)

    Aimé par 1 personne

  2. Le problème de l’attente des suites est identique en roman, non ? Et pourtant, dans les deux cas (romans SFFF et BD), ce ne sont pas les séries qui manquent. C’est que ça ne doit pas trop poser de problème de vente, non ?

    Aimé par 1 personne

    • Tu as raison, c’est identique, mais dans une adaptation comme celle-là, on attend entre deux chapitres du livre. 70 pages tous les deux ans, c’est un peu raide. En ce qui concerne l’effet sur les ventes, c’est un vrai phénomène. Pour les romans en plusieurs tomes on observe toujours une baisse des ventes entre le premier et le dernier. Il y a sans doute plusieurs raisons à ça, mais je suis sûr que l’attente joue.

      J'aime

Rétroliens

  1. Lectures d’avenir – Automne 2019 – L'épaule d'Orion – blog de SF
  2. « L’escadre frêle » : C’est génial, qu’est-ce que vous voulez que je dise de plus ? – C'est pour ma culture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :