Cérès et Vesta – Greg Egan ***

ceres

Greg Egan est à mon sens le plus grand auteur de hard SF actuel. Dans la plupart de ses écrits, romans ou nouvelles, relevant de ce genre exigeant, il a très souvent pris le parti d’explorer un concept scientifique ou d’un développement technologique et d’en explorer la logique et les conséquences de façon très poussée. le résultat a souvent été des écrits pas forcément très accessibles, voire difficiles à apprécier si on n’est pas versé dans les sciences dures, mais toujours brillants d’intelligence malgré un style que certains de ses critiques jugent, parfois à raison, un peu aride. Mais parfois, notamment dans ses nouvelles, et depuis quelques années, Greg Egan s’éloigne un peu de la hard science pure et dure pour aborder plus directement un thème qui lui est cher. En ces occasions, il se penche sur l’humanité, ses déboires, son avenir.

Un de ces thèmes récurrents est le sort des réfugiés. Greg Egan est australien, autant qu’on le sache. Son pays n’a pas particulièrement brillé par sa politique très humaniste en ce domaine ces dernières années. Cela a marqué Egan, suffisamment pour qu’il ait à plusieurs reprises écrit là dessus, notamment dans un de ses premiers livres, Isolation, ou dans la nouvelle le Continent Perdu (qu’on trouve dans le recueil Océanique). Dans ces occasions aussi, le style d’Egan perd de son aridité et il sait alors devenir émouvant.

Émouvant, c’est le mot qui me reste en tête après la lecture de Cérès et Vesta. Cette courte Novella est l’un des textes les plus émouvants que j’ai lus sous la plume de cet auteur (avec le Continent Perdu). Il s’agit d’une allégorie, transportée à une époque de colonisation spatiale par l’espèce humaine.

Cérès d’un côté, Vesta de l’autre.

Cérès est à ce jour la plus petite planète naine connue du système solaire, et le plus gros objet situé dans la ceinture d’astéroïdes principale qui orbite entre Mars et Jupiter. Elle fut survolée par la sonde spatiale Dawn fin 2015. Vesta est le second gros objet de la ceinture principale, elle aussi survolée par Dawn quelques années avant Cérès (en 2011). Vesta est un gros bloc de roche, tandis que Cérès contient de grande quantité d’eau sous forme de glace.

Dans le roman de Greg Egan, ces particularités deviennent la raison d’un échange entre les astéroïdes désormais colonisés par l’homme : glace contre roche. (Ce qui n’est pas sans rappeler de sombres programmes d’échanges récents qui se sont révélés être des puits insondables de corruption.) Une politique d’apartheid mise en place sur Vesta amène de nombreux « surfeurs » à emprunter la voie dangereuse de l’échange des matériaux pour un voyage de trois ans vers la plus accueillante Cérès. La situation politique se dégradant sur Vesta et le flux de migrants augmentant, les autorités de Cérès, notamment Anna la directrice du port spatial vont se retrouver face à une situation et des choix humanitaires difficiles.

Le texte est très court mais puissant et sans manichéisme. Il ne s’agit pas de hard SF, juste d’élégante utilisation d’un peu de science fiction pour mettre en avant l’absurdité de l’espèce humaine. C’est une lecture saine et hautement recommandable à tout public.

Les critiques d’Apophis, de Célindanaé, de Lecture 42, de Vert, des Bergers électriques, de Blog-O-Livre, de Nicolas Winter, d’Herbefol

Sur Amazon.fr : Cérès et Vesta


Livre : Cérès et Vesta
Collection : Une Heure Lumière (Le Bélial)
Auteur : Greg Egan
Publication : 2017
Langue : Français (traduction de Erwan Perchoc)
Nombre de pages : 106
Format : papier et ebook



Catégories :Hard-SF

1 réponse

Rétroliens

  1. Cérès et Vesta – Greg Egan | Le culte d'Apophis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :