Cinq livres de science-fiction à lire sur la plage cet été

Halte-là toi qui prépares ta valise ! Tu as pensé à la crème solaire anti-rayons gamma au cas où une supernova péterait dans le voisinage, à ton t-shirt à licorne favori pour siroter des arc-en-ciels à l’apéro, et à tes tongs death-metal pour redécorer les dunes de sable de motifs à la gloire du grand cornu, mais as-tu pensé à emmener de la lecture ? Ah ! Comme tous les ans, tu le sais, tu vas t’ennuyer à la plage alors les livres seront tes amis. Je te propose une liste de cinq ouvrages de science-fiction pour parfaire ton bronzage et garder la ligne cet été.


Le livre de M – Peng Shepherd

A lire lorsque le soleil est à son zénith, et que ton ombre disparait sous tes pieds, Le Livre de M est un drôle de livre : difficile à classer car il débute comme un roman de science-fiction post-apocalyptique puis s’évade vers autre chose ; difficile à lâcher, il se lit vite et il ne te faudra pas plus de trois ou quatre jours pour parcourir ses 600 pages.  Original et déstabilisant, c’est un roman dans lequel il faut se laisser porter sans trop se poser de question, ni attendre de réponse. Voir la chronique.

Le livre de M – Peng Shepherd – Albin Michel Imaginaire – Juin 2020 – (592 pp. – 24,90€)


Jardins de poussière – Ken Liu

Quoi de plus approprié pour reprendre son souffle entre une plongée avec les requins et un saut à l’élastique dans le Vercors qu’un recueil de nouvelles qui autorise la lecture en pointillé ? Tant qu’à faire, autant en choisir un bon, voire un excellent. C’est donc Ken Liu qu’il te faut lire, parce que Ken Liu est un géant. Ce recueil de nouvelles de science-fiction est un chef-d’œuvre, ni plus ni moins. Voir la chronique.

Jardins de poussière – Ken Liu – Le Bélial’ – Novembre 2019 (540 pp. – 24,90€)


L’effondrement de l’Empire – John Scalzi

Il fait beau et chaud, tu n’as pas envie de déprimer sur l’avenir du monde. John Scalzi, c’est le bien.  Il te faut lire John Scalzi. L’Effondrement de l’empire est un roman qui dépasse à peine les 300 pages et se lit en un clin d’œil. Le rythme est dynamique, le scénario enlevé, et l’humour toujours présent. C’est le space-opera estival par définition. Et sa suite, les Flammes de l’Empire, est encore mieux. Voir la chronique.

L’Effondrement de l’Empire – John Scalzi – L’Atalante – Mars 2019 (336 pp. – 21,90 €)


Walter Kurtz était à pied – Emmanuel Brault

Les vacances c’est aussi les bouchons, les kilomètres avalés sous un soleil de plomb, et l’impression de passer plus de temps sur le bitume que sur le sable. Si la nationale 7 réveille en toi l’amertume et le cynisme, Walter Kurtz était à pied te montrera un avenir sombre dans lequel les Roues et les Pieds en viennent aux mains. Ça devrait te calmer.

Walter Kurtz était à pied –  Emmanuel Brault – Mnémos – coll. « MU » – Juin 2020 (256 pp. – 20 €)


Dune – Frank Herbert.

Hé quoi ! nous sommes en 2020 et la fin de l’année sera marquée par la sortie de la nouvelle adaptation du roman de Frank Herbert par le réalisateur canadien Denis Villeneuve. Emmitouflé.e dans ta serviette pour te protéger des grains de sable soulevés par le vent entre les dunes, cet été est bien évidemment le moment de lire ou relire ce chef-d’œuvre de la science-fiction dans lequel Atréides et Harkonnen luttent pour la possession de la planète Arrakis et de l’épice, cette substance qui donne la prescience.

Dune – Frank Herbert – Pocket – Novembre 2012 (832 pp. – 11,50 €)



Catégories :Actualités

17 réponses

  1. 3/5 de lus mais j’envisage sérieusement de lire Walter Kurtz ! Pour cet été, j’ai mis Galeux et le premier tome de la trilogie Rosewater de Tade Thompson dans ma PAL (en attendant le tome 3 de Molly Southbourne) 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je note Jardins de poussière, Le livre de M je ne sais pas je n’ai pas l’impression qu’il soit fait pour moi

    J'aime

  3. Et Ada alors ?! 😱
    J’en ai lu aucun, je prends donc soigneusement des notes 😁

    Aimé par 1 personne

  4. Toi qui prépares (2e personne du singulier). On dirait « vous qui préparez ».

    Aimé par 1 personne

  5. Je ne connais pas les autres auteurs.. mais je suis née en même temps que D’une..je l’ai lu quand j’ai eu 15 ans et il a participé à ma construction d’adulte…la saga complète a suivi depuis et peu de livres de Franck Herbert on échappé à mon attention.. projet dieu.. incident Jésus.. l’effet Lazare etc. Le monde de Franck Herbert est d’une richesse au delà du temps et de l’espace. Bonnes lecture
    Eve

    Aimé par 1 personne

  6. Cet article tombe à pic : je me cherchais une lecture estivale non prise de tête, et après avoir lu les Enfermés de Scalzi l’année dernière, je crois que je vais plonger dans l’Interdépendance la tête la première !

    Aimé par 1 personne

  7. Et le meilleur des 10? Anathem!!:))

    J'aime

Rétroliens

  1. Brèves de comptoir #242 « Encres & Calames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :