The return of the incredible exploding man – Dave Hutchinson

returnThe return of the incredible exploding man est le nouveau roman de Dave Hutchinson, auteur britannique peu connu en France, et dont seule la novella Acadie a été traduite (publication le 29 Août 2019 dans la collection Une Heure Lumière chez Le Bélial’). Ce roman publié le 3 Septembre 2019 chez Solaris est représentatif des écrits de l’auteur dans sa structure. Il présente une longue mise en place, dans laquelle s’accumulent petit à petit des éléments qui laissent supposer que quelque chose de pas complètement ordinaire se cache sous la normalité apparente. Puis de manière soudaine le récit bascule dans une toute autre direction pour finir ailleurs. Acadie fonctionnait sur ce principe en proposant un space opera radieux jusqu’à ce qu’une révélation ne vienne ternir brutalement le tableau. La novella Nomads adoptait aussi ce format en puisant dans une thématique science-fictive différente. C’est aussi le cas des quelques nouvelles rassemblées dans le recueil Sleeps with Angels. Ce recueil, en outre, contient la nouvelle The Incredible exploding man sur laquelle est basée le roman The return of the incredible exploding man. Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre, il ne s’agit pas d’une suite mais bien d’une réécriture.

De fait, la partie finale, celle où tout bascule, est la nouvelle qui a été remaniée pour l’occasion. La nouvelle notamment proposait un récit non linéaire, alors que dans le roman le récit a été remis dans l’ordre chronologique. Ce qui est dommage, j’ai trouvé que la nouvelle fonctionnait mieux. Le principal problème que j’ai rencontré avec le roman est qu’ayant lu la nouvelle, je me suis spoilé l’ensemble du texte. (Ne lisez pas ma chronique sur le recueil Sleeps with Angels si vous souhaitez ne rien savoir de l’histoire !) Sachant comment cela se terminait, je n’ai pas eu la surprise du basculement et les éléments étranges distillés dans la mise en place n’ont évidemment pas eu chez moi l’effet escompté. Donc, si vous voulez lire ce roman, surtout ne lisez pas la nouvelle.

L’histoire montre des similarités avec certains comics de chez DC Comics. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais cela vous donne une idée de la catégorie dans laquelle s’inscrit le roman. Stanislas Clayton est un multimilliardaire de la Silicon Valley qui, alors que certains de ses pairs s’amusent à dépenser leur argent dans l’espace, s’intéresse à la physique des particules. Il se prend à construire, dans la petite localité de Sioux Crossing en Iowa, le plus gros collisionneur au monde pour dépasser le CERN. Le projet prend du temps et s’attire les moqueries de la presse. Stan Clayton décide donc d’engager un ancien journaliste du Boston Globe, Alex Dolan, aujourd’hui à la dérive, pour écrire un livre sur ce grand projet scientifique en y mettant du sensawounda. Alex Dolan est le principal protagoniste de cette histoire. Il s’installe à Sioux Crossing et les deux tiers du livre sont consacrés à sa découverte de la petite ville, de son étrangeté, et de ses habitants. Il n’y est jamais vraiment question du livre qu’il doit écrire, ni même du collisionneur. Cette partie du récit n’est pas pour autant dénuée d’intérêt, elle est même assez prenante car le bizarre n’est jamais très loin. Le fait est que Dave Hutchinson écrit très bien et dans ces moments de préparation (c’est aussi le cas dans la novella Nomads) il arrive à rendre vivante une situation qui en apparence n’a rien d’extraordinaire. Les écrits de l’auteur sont aussi marqués par l’humour dont il fait preuve et si au début du livre il semble se retenir, cela ne dure pas et un franc cynisme pointe à travers le personnage d’Alex et sa vision du monde. Le reproche que je ferai est que cette mise en place est très longue car elle occupe les trois quarts du livre. Il y a donc un déséquilibre avec la suite. (Sauf à considérer qu’il pourrait s’agir du premier tome d’une série ?)

Dans le dernier quart, tout bascule et le roman part dans une direction inattendue. Journaliste un peu dilettante + accélérateur de particules + comics, vous voyez ce qui peut bien arriver. La transition est soudaine et on peut reprocher à cette seconde partie d’être un peu trop distante de la longue mise en place. Les personnages s’évanouissent de l’histoire ou sont mis en retrait, seul Alex reste au centre du récit. Et là, c’est l’explosion (pun intended). Le genre dans lequel ce roman s’inscrit ne me passionne habituellement pas. Mais dans le cas présent, je trouve la réécriture efficace et la manière dont les choses sont racontées est tout à fait réjouissante. On entre dans une autre dimension et pour le coup, du sensawounda, il y en a. Je reste tout de même sur l’impression que la nouvelle, dans sa brièveté et sa structure non linéaire était plus réussie. La surprise de la première lecture joue évidement pour beaucoup dans ce sentiment.


Titre : The return of the incredible exploding man
Auteur : Dave Hutchinson
Editeur : Solaris (3 septembre 2019)
Nombre de pages : 336
Support : ebook et papier



Catégories :Romans

Tags:

5 réponses

  1. Mais alors si je devais choisir entre le roman ou la nouvelle (ceci afin d’éviter l’explosion de ma PAL (pun intended)) que me conseillerais tu ?

    J'aime

  2. vce ne sera pas trop pour moi, du coup….

    J'aime

Rétroliens

  1. Lectures d’avenir – été 2019 – L'épaule d'Orion – blog de SF

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :