Nouvelles

Brouillard sur la Baie – Estelle Faye

C’est un court billet que je vous livre aujourd’hui mais dans lequel je souhaite vous présenter deux nouvelles d’Estelle Faye dont l’actualité littéraire est aussi chaude que le sable d’Arrakis (désolé) puisque c’est le 29 septembre que sort son roman Widjigo chez Albin Michel Imaginaire chroniqué ici même ou plutôt là. Pour accompagner la sortie de cet opus, le généreux directeur de collection chauffe ses lecteurs avec la réédition de deux nouvelles réunies dans un recueil distribué gratuitement en format numérique sous le titre Brouillard sur la Baie. Pour l’attraper, le recueil pas le brouillard, il vous faudra vous rendre sur l’une des librairies numériques habituelles. Le titre est évocateur, car les deux textes se déroulent sur la Baie, de San Francisco, et dans le brouillard qui, il faut bien le reconnaître, s’invite régulièrement sur les toits de la cité péninsulaire. Deux textes donc : Bal de brume (2017) et Les Anges tièdes (2016) pour lequel l’autrice a remporté le prix Rosny Aînée 2017. Note biographique : ces textes ont été inspirés à Estelle Faye par son propre séjour dans la ville californienne.

Bal de brume.

De nos jours. Gaël Ferrier, étudiant en cinéma, se rend pour la première fois à San Francisco pour un séjour d’étude. Dans l’avion, il fait la connaissance de Daniel Moranges, français d’un certain âge qui s’y est expatrié depuis une quarantaine d’année et y est devenu antiquaire. Les deux hommes se lient d’amitié. Jusqu’à ce que Moranges invite Gaël à la soirée d’Halloween dans une villa située quelque part à proximité du parc de Muir Woods au nord de la ville. Bal de brume est un conte fantastique au déroulé classique, voire convenu – et fait beaucoup penser à une certaine autrice américaine qui a vendu des millions de livres mais dont je ne citerai pas le nom pour ne pas révéler la thématique de la nouvelle – , mais qui profite de l’ambiance que l’autrice tisse autour de la ville est des protagonistes du récit. Une lecture agréable.

Les Anges tièdes

Saut dans le temps et à travers les genres. Nous sommes toujours à San Francisco mais un bon siècle après la troisième guerre mondiale. Cette dernière a laissé des traces et les ruines parsèment encore le pourtour de la Baie. La ville elle-même semble à l’abandon, mais c’est parce que ses habitants se sont réfugiés dans le monde virtuel d’Arcadie. La narratrice est une pionnière, une des premières enfants d’Arcadie. Elle a été pluggée avant l’âge de cinq ans. Arcadie a été créé au départ comme un jeu par sa grand-mère, puis développé en monde alternatif par ses parents. Par bravade adolescente, elle décide de sortir du monde virtuel et découvre le monde réel. Elle rejoint les quelques marginaux qui errent dans les brumes de la réalité, sous le regard circonspect des services techniques. Les Anges Tièdes racontent sa découverte de la ville, et le plan qui prend forme dans son esprit. J’ai trouvé cette seconde nouvelle plus intéressante, sans doute parce que je suis plus sensible à l’atmosphère science-fictive mais aussi parce qu’elle a un caractère plus original. Si l’idée de base semble avoir déjà été employée de nombreuses fois, son traitement et ses retournements s’avèrent très réjouissants sous la plume d’Estelle Faye. À la lecture, ma première pensée fut que j’aurais aimé connaitre la suite mais en fait non. Le récit s’arrête exactement là où il doit, pour laisser au lecteur le loisir de continuer à le faire vivre.

Est-ce que je vous en recommande la lecture de ce recueil ? Absolument. Est-ce que ces deux nouvelles sont en mesure de vous indiquer si serez susceptible d’aimer le roman Widjigo, absolument pas. Nous sommes là face à des sculptures très différentes aussi bien dans la matière que dans le geste. Mais bon, pourquoi se priver ?

4 réflexions au sujet de “Brouillard sur la Baie – Estelle Faye”

  1. Petite précision : il me semble que ces deux nouvelles sont parues une première fois dans des anthologies. Tu donnes la date mais pas la référence du coup je me permets de te la préciser si tu le souhaite. La première est issue de Bal Masqué au Chat Noir et je suis presque sûre d’avoir lu la seconde sauf que je ne me rappelle pas où… Bon, du coup, ce n’est un commentaire qu’à moitié utile 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre à Jae_Lou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.