The menace from farside – Ian McDonald

Menace-Farside-coverL’auteur britannique Ian McDonald revient dans l’univers de sa trilogie Luna avec un court roman intitulé The menace from Farside. Pour rappel, la trilogie est composée des romans Luna : New Moon (2015), Luna : Wolf Moon (2017) et Luna : Moon Rising (2019). Deux nouvelles relativement anecdotiques viennent compléter le cycle : The Fifth Dragon publiée dans le recueil Reach for infinity (2014) et  The Fall  publiée dans le recueil Meeting Infinity (2015).  Les romans  ont été traduits en français par Gilles Goullet et publiés chez Denoël dans la collection Lunes d’encre sous les titres Nouvelle Lune (2017), Lune du loup (2018) et Lune montante (2019). Ce cycle propose un planet opera (satellite opera devrait-on dire) qui se déroule au XXIIe siècle et raconte les intrigues politiques et les conflits parfois sanglants qui agitent les cinq familles contrôlant toute l’économie de la colonie humaine installée sur la Lune. Et c’est bien. (Ma critique de l’ensemble du cycle est disponible ici dans le n°95 de la revue Bifrost.)

The menace from Farside n’est pas une suite à la trilogie. L’action de déroule quelques années avant, en 2089, et se situe loin, très loin, des intrigues politiques et des personnages qui faisaient le sel des trois romans. Nous sommes ici embarqués (ou pas) dans une histoire beaucoup plus simple qui raconte les aventures de quatre adolescents. Ils appartiennent au même cercle familial qui, sur Luna, adopte une forme éloignée de la famille nucléaire avec un papa et une maman telle qu’on la connait en ce début du XXIè siècle sur Terre. Chaque individu est lié par contrat (sur la Lune tout se négocie) à plusieurs personnes, elles-mêmes reliées à d’autres, ce qui au final constitue un cercle d’individus liés de proche en proche. Le récit débute dans la cité du Sud, Queen of the South, lorsque la mère d’Emer « Cariad » Corcoran annonce qu’elle va épouser le père d’une jeune fille nommée Sibide venant de Farside, la face cachée de la Lune. Cariad déteste immédiatement la nouvelle arrivée, trop jolie, trop féminine, trop populaire, et la considère comme une menace pour sa famille. D’où le titre The menace from Farside. (Soupirs). Se mettant en tête de reconquérir sa place de leader au sein de sa fratrie immédiate, elle va proposer à Sibide, et ses deux frères Jair et Kobe de partir pour une aventure à la surface de la Lune pour se rendre dans la Mer de la Tranquillité sur le site du premier alunissage de la mission Apollo 11. Ce sera un voyage tout sauf tranquille, puisque tout le monde le sait, la Lune connait 1000 façons de vous tuer. La morale de l’histoire sera que la famille c’est bien quand même. (Re-soupirs).

En racontant les aventures d’un petit groupe d’adolescents, qui ont des préoccupations d’adolescents, éprouvent des sentiments d’adolescents et font des conneries d’adolescents, The menace from Farside ressemble à ne pas s’y méprendre à un roman pour adolescents. Le livre se lit rapidement, présente un scénario envolé qu’on suit comme un page turner, et il y a un certain plaisir à découvrir les différents modes de transports que l’auteur met en place sur la Lune et décrit à l’occasion des pérégrinations de nos quatre imbéciles. Mais au-delà d’une ouverture de l’univers à un public jeune, le roman n’apporte rien au cycle. Sauf que si vous n’avez pas lu la trilogie avant, vous ne comprendrez rien à l’univers du livre dont les règles et la singularité ne sont jamais expliquées dans ce court texte. Pour le public adulte qui s’est réjoui des pires saloperies que les membres des Cinq Dragons pouvaient se faire les uns aux autres dans la trilogie, on dira que la lecture de The menace from Farside n’est pas indispensable.


Titre : Menace from Farside
Cycle : Luna
Auteur : Ian McDonald
Éditeur : Tor.com
Publication : 12 novembre 2019
Nombres de pages : 154
Support : papier et ebook



Catégories :Cycles, Romans

Tags:

11 réponses

  1. On a connu McDonald plus ambitieux…

    Aimé par 1 personne

  2. Bon… Je l’ai également acheté à sa sortie, mais vu ta critique, sa lecture peut attendre. Merci !

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as bien raison. C’est juste parce que c’est en anglais 😉

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai encore les tomes 2 et 3 à lire et je t’avoue que je ne suis pas très emballée par ce que tu as décrit. Je pense que je ferai l’impasse aussi!

    Aimé par 1 personne

  5. J’aurais dû lire ton avis avant !
    On me glisse à l’oreille que j’avais précommandé
    Précommander à cause d’un titre et d’un auteur -> je serais plus circonspect à l’avenir

    J'aime

Rétroliens

  1. Lectures d’avenir – Automne 2019 – L'épaule d'Orion – blog de SF

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :