Singularité

singularity

La singularité technologique est une hypothèse selon laquelle le développement des intelligences artificielles va brusquement s’accélérer et atteindre un point de singularité, c’est à dire un point à partir duquel l’intelligence humaine (individuelle ou collective) sera dépassée et plus à même de comprendre les développements technologiques qui suivront. Ces développements ne se limitent pas uniquement aux IA mais englobent toutes sortes de choses comme les nanotechnologies, les implants, la médecine et le transhumanisme, voire l’immortalité.

Si cette hypothèse n’est pas de lui, elle a été popularisée par Vernor Vinge dans un article de 1993 Technical Singularity. La crédibilité d’une telle prédiction est très largement débattue, mais l’idée est suffisamment forte pour avoir aboutie à la création de l’Université de la singularité dans la Silicon Valley en Californie. Certains l’attendent comme la promesse d’une nouvelle ère de prospérité, d’autres comme un cauchemar à la Terminator. Parmi d’autres, deux essais ont reçu beaucoup d’écho médiatique. Le premier vante les mérites de la singularité : The Singularity is Near de Ray Kurzweil. Le second alerte sur l’émergence des IA : Superintelligence de Nick Bostrom.

La singularité est bien sûr un thème favori de la SF moderne. Des cycles comme Hypérion de Dan Simmons, la Culture d’Iain Banks, ou des romans comme Accelerando de Charles Stross ou Rainbows End et Feux sur l’abîme de Vernor Vinge sont des œuvres post-singularité.

%d blogueurs aiment cette page :