The ancestor’s tale de Richard Dawkins

dawkinsAvant de prendre sa retraite et devenir l’une des principales voix actuelles de l’athéisme anglo-saxon, Richard Dawkins était biologiste et occupait la chaire de « Professeur pour la compréhension de la science » à l’université d’Oxford. A ce titre, il a produit divers livres de vulgarisation (de haut niveau ) sur la théorie de l’évolution.

Dans ce cadre, sa « Grande Oeuvre » est pour moi The Ancestors Tales, traduit en français sous le titre Il était une fois nos ancêtres, qui étonnemment est peut-être son livre le moins connu, peut-être parce qu’il est aussi le moins polémique, et certainement le plus volumineux.

Dans ce brillant ouvrage de 688 pages, le professeur Dawkins livre ce qu’il manquait cruellement depuis des années (depuis Darwin en fait) : une compilation compréhensive et réfléchie des connaissances actuelles sur l’évolution suite à l’apparition de la vie sur Terre.

Alors que la plupart des ouvrages (scientifique ou de vulgarisation) traitant de l’évolution s’attachent à démontrer soit que la théorie est vraie ou à décrire le détail de ses mécanismes de façon technique, The Ancestors Tales nous raconte l’évolution de l’ensemble des êtres vivants ou passés, du premier aux derniers. Ou plutôt, des derniers au premier. Car l’intelligence du livre dans sa structure est de remonter le temps. Rcihard Dawkins propose dans The Ancestors Tales un pèlerinage démarrant par nous, les hommes, dont le but est de remonter le temps vers notre plus ancien ancêtre connu (ou supposé), rencontrant en chemin, tous les autres animaux qui à un moment ou un autre ont divergé de notre chemin. Dawkins organise son livre antichronologiquement en passant par 40 « rendez-vous », qui sont 40 divergences majeures au sein de l’arbre de l’évolution. La logique de ce cheminement est brillante et particulièrement pédagogique. A chaque rendez-vous Dawkins détaillent l’évolution des espèces qui rejoignent (toujours antichronologiquement) la branche sur laquelle on se trouve, en explicitant les points majeurs de l’évolution et des divergences qui montrent toute le diversité du vivant dans la nature.

Le point 0 est donc aujourd’hui, et l’on démarre avec l’homme. le rendez-vous 1, est celui avec les Chimpanzés, il y a 6 millions d’années. le rendez-vous 2, les gorilles, il y a 7 millions d’années. le rendez-vous 9 nous emmène à la fin du Crétacé, il y a 70 millions d’années. Au rendez-vous 16, il y a 310 millions d’années, nous rejoignons les reptiles. Au delà du rendez-vous 32, il y a 900 millions d’années, les étapes deviennent plus hypothétiques et l’ordre des rendez-vous se perd dans un brouillard où la lumière des connaissances nous manque. Nous arriverons toutefois au point 38 et 39 avec les eucaryotes, ancêtres de toute vie sur Terre.

A chaque étape, Dawkins rappelle l’état des connaissances, détaillent les preuves scientifiques, et expliquent les techniques qui ont permit de les obtenir.

The Ancestors Tales est de loin le plus brillant ouvrage sur l’évolution que j’ai lu, le plus complet, le plus essentiel pour qui veut comprendre et savoir où nous en sommes de la compréhension de la vie sur notre planète. Je ne saurai que le recommander au plus grand nombre de lecteurs. Préférez si vous le pouvez l’édition originale en anglais mais une bonne maîtrise de cette langue est indispensable. Toutefois, elle est à préférer à l’édition française dans laquelle toutes les illustrations ont été supprimées par l’éditeur alors que le texte s’y rapporte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :