Collateral – Peter Watts

lightspeed2016Peter Watts ne cesse de me surprendre. Même après avoir lu une bonne partie de son oeuvre, romans ou nouvelles, chaque nouveau texte sous sa plume est un choc psychoanaleptique.

Collateral est une nouvelle publiée initialement en 2014 dans l’anthologie Upgraded puis republiée et disponible en ligne dans le numéro 71 de la revue Lightspeed d’avril 2016. La nouvelle est inédite en français mais il semblerait que la revue Bifrost soit intéressée. A suivre donc.

Si vous avez lu la nouvelle ZeroS de l’auteur, nouvelle publiée récemment dans le numéro 93 de Bifrost, vous retrouverez là une thématique commune : la question du libre arbitre dans les actions de militaires technologiquement modifiés. Bien que les deux textes abordent le sujet sous des angles différents, les zombies philosophiques dans ZeroS et les soldats augmentés par des implants électroniques dans Collateral, Peter Watts s’interroge sur la notion de responsabilité en cas de dommages collatéraux.

Le caporal Nadita Becker est un cyborg, une des 30 soldats augmentés de l’armée canadienne. Squelette et muscles renforcés, implants de communication, régulation chimique et systèmes auto-décisionnaires qui lui permettent de neutraliser une cible avant même qu’elle ait conscience de l’avoir entre-aperçue dans son champ de vision. Lors d’une mission en terre étrangère, elle massacre un groupe de jeunes gens qui n’auraient pas dû se trouver là. Ils pêchaient. La mort de civils innocents sous les balles d’un cyborg issu d’un programme expérimental va faire grand bruit et Becker va devoir passer sous les fourches caudines de l’investigation publique. Entre interviews, débriefings, et simulations pour tester les réponses tactiques et morales du caporal, Peter Watts va livrer Becker à un examen de conscience dont les conséquences seront dévastatrices.  On est chez Peter Watts, le gars qui a inventé en science-fiction une couleur plus sombre que le noir, n’espérez donc pas un happy end, mais plutôt une claque amère.

Avec Collateral, Peter Watts propose encore une fois un texte brillant, à la précision chirurgicale remarquable. Comme toujours avec cet auteur, il faudra posséder un solide background en hard-SF pour pleinement apprécier le texte. Mais quelle puissance !



Catégories :Nouvelles

Tags:

4 réponses

  1. Ce thème m’intéresse !
    Merci pour la découverte.

    Aimé par 1 personne

  2. Couleur plus sombre que le noir, voilà une formule qui cerne bien l’auteur ! ^^

    Aimé par 1 personne

  3. bon, une nouvelle elcture pour moi!!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :